Black Opium

Hello mes beauties ! 

J’espère que tout va bien pour vous et que les ponts du mois de Mai vous ont permis de vous reposé !
De mon côté, il est temps d’enchaîner avec quelques journées presse et présentation de collection tardives. 
Je dois admettre que jongler entre le travail, les cours, le blog et toutes ces présentations est quelque peu sportif, mais quand on aime, on ne compte pas, et c’est le charme du rythme parisien – si je puis dire !

Mardi matin, j’ai eu l’occasion de découvrir les nouveaux produits YSL dans un endroit que je connais très bien, Le Fantôme. Véritable repère « eighties players« , ce bar-restaurant semble chercher à se réinventer en proposant aux équipes d’Yves Saint Laurent d’investir les lieux pour un déj glamour et féminin.

20150519_YSL_BlackOpuim_2620150519_YSL_BlackOpuim_9420150519_YSL_BlackOpuim_07

Prise en main par les équipes de maquilleurs de la maison, qui, je dois dire, sont vraiment adorables et plein de bons conseils, j’ai (re)découvert des produits chers à leur gamme de make up.
Il était temps également de faire un point sur le célèbre parfum Black Opium, que j’ai senti pour la première fois (il y a des choses parfois honteuses mais qui d’entre vous a déjà senti tous les parfums du moment, franchement ?). Honnêtement, même si séparément, les accords semblent forts et dispersés, le parfum a une odeur agréable et sensuelle que l’on adore.

Côté make up, si je peux vous conseiller quelque chose, ce sont les nouvelles ombres à paupière liquides « Full Metal Shadow » (disponibles ici), ultra simples à appliquer quand on manque de temps et de précision – ce qui est mon cas – et surtout riches en lumière. Elles apportent au regard un côté flouté naturel qui évite le côté plâtré d’un maquillage sans bavure.

20150519_YSL_BlackOpuim_08 20150519_YSL_BlackOpuim_10 20150519_YSL_BlackOpium_2820150519_YSL_BlackOpium_40 20150519_YSL_BlackOpium_42 20150519_YSL_BlackOpium_47

Bar-restaurant Le Fantôme, 10ème arrondissement, Paris / Evénement organisé par YSL Beauté – mai 2015

Actual perfect black shoes

black-shoes-ss15

Sandale multi brides et mules Eram / Sandales à talon carré Minelli / Gladiators Free People 

Il est temps de laisser paraître ma wishlist de l’été 2015. Il serait mentir que de prétendre que je n’aime que les chaussures noires. Pour être honnête, je suis tellement submergée par mes envies de chaussures que ça en devient complètement ridicule. J’ai décidé de faire un choix et de partager avec vous ma sélection « black shoes », pour le moment. 

Même si je rêve « secrètement » d’une jolie paire d »Aquazurra ou de sandales Laurence Dacade, il est plutôt normal et raisonnable – considérant mon budget – de choisir des chaussures que l’on peut vraisemblablement s’offrir sans se ruiner. 
Appréciez cette sélection autant que moi et faites moi vos commentaires les filles !

It’s time to make a shoe wishlist for this new sprint summer 2015 season. I would be lier if I told you that I only like black shoes. To be honest, I’m completly in love with some that it’s totally insane. I just chose then to make my black wishlist for the moment. I wanted to share with you all these shoes that I spired during work and shopping. 

Even if I’m dreaming about a perfect pair of Aquazurra or a Laurence Dacade pair of sandals, I had to be quite normal and especially rational considering my budget (and yours maybe!) to choose affordable shoes that I’m used to buy. So enjoy this selection, hoping you will appreciate it.

Donna Piu

donna-piu-the-heels-4

Il est vrai qu’il se fait rare de me voir porter du plat sur le blog. En même temps, avec un nom comme The Heels, disons que je n’ai pas vraiment choisi de m’afficher autrement qu’avec des talons « hauts » – les guillemets ont ici toute leur importance !

Même si je craque évidemment bien plus facilement pour une paire de chaussures hautes, et que je mettrais bien plus aisément le prix pour des talons Aquazurra que pour une paire de slip on Céline, j’avoues avoir été intrigué par l’originalité de cette paire Donna Piu.

Je ne vais pas vous mentir, je collabore avec cette marque depuis plusieurs saisons et c’est vrai que je ne les aurais peut être pas commandées avant de les avoir vues en vrai. Car honnêtement, ces petites chaussures sont vraiment confortables et qualitatives, et ce qui me plaît le plus, c’est de me dire que je ne les verrai pas sur les pieds de tout le monde !

Je ne sais pas ce que vous pensez du look, mais j’avais envie de sortir un peu du combo jeans-tee shirt qui reste un parfait basique avec ce genre de chaussures. J’avais envie de vous proposer quelque chose d’un peu plus « travaillé » même si ça reste assez simple à porter. J’espère en tout cas qu’il vous conviendra, et je vous retrouve très vite avec quelques inspirations et un nouveau look. – See you guys !-

donna-piu-flatsdonna-piu-the-heelsdonna-piu-the-heels-II
donna-piu-flat-shoes

Caban Sheinside / Pull Gina Tricot / Jupe Zara / Chaussures Donna Piu 

Photos by Claire

 

Rose Hill project

Rose Hill (really nice) project

Rose hill

Je ne vous promets pas de vous ramener le soleil pour ce week-end, mais j’espère au moins que cet article – qui annonce une jolie découverte – vous apportera quelques notes de fraîcheur !

Aujourd’hui, on parle de choses sérieuses, de marketing collaboratif, de solidarité mais surtout d’humanité.
Si je porte cette chemise aux allures traditionnelles, ce n’est pas pour lancer une nouvelle tendance, mais plutôt pour soutenir un projet.
C’est ainsi que je vous présente le travail de Margaux Brisard, créatrice de Rose Hill project. (le titre de l’article prend alors tout son sens!)

Comme beaucoup d’entreprises prometteuses, Rose Hill project a commencé sur Kiss kiss bank bank, un premier pas vers le marketing collaboratif.

Qu’est ce que RHP fait de mieux ?

RHP, c’est la rencontre entre l’authentique et l’artisanal, entre le respect et la tradition. A la recherche perpétuelle de nouveaux artisans à travers le monde, Margaux fait fabriquer des produits réalisés avec amour et savoir-faire. En proposant des tissus de qualité et des produits durables, RHP révolutionne la mode à son échelle, avec sa propre vision de la mode.

Ce n’est pas comme si Margaux n’y connaissait rien, puisqu’elle a travaillé chez Celine pour se familiariser avec les belles matières. C’est comme ça que l’on peut être sûre de ne pas se tromper lorsqu’on achète chez RHP, question de goût mais de qualité aussi.

Margaux travaille seule, avec les artisans

J’aurais aimé vous montrer son visage, immortaliser notre rencontre, aussi furtive soit elle, avec un joli selfie, mais Margaux habite en Tunisie, ce qui rend les choses plus compliquées…
A travers ses voyages, elle fait de belles rencontres, et fait parler d’eux mêmes les artisans avec qui elles travaillent. Un nouveau concept, une nouvelle idée du vêtement est abordé au cœur même de son site.

Rose hill-detailsHeels & bagRose-hill-dyptique Rose-hill-7

Chemise Rose Hill Project / Jupe See U soon / Veste Boohoo / Sandales Just Fab / Lunettes Mister Spex

Credit photo : Alexandra Clamart

← Articles précédents